Hypnose

Que permet l’hypnose ?

Moon hover the seaCes techniques qui s’appuient sur des mécanismes naturels de fonctionnement de la personne permettent de dépasser efficacement et de façon brève de nombreuses situations de petits et grands inconforts :
Comme des dépendances ou des addictions (tabac, toxicomanie, alcoolisme, dépendance affective, pharmacologique, troubles du comportement alimentaire, boulimie, surpoids…),
Comme des douleurs (migraines, céphalées, lombalgie, douleurs chroniques, douleurs musculaires et des articulations, préparation à un accouchement, les états dépressifs…)
Comme des états d’anxiété (stress, préparation à des examens, à des entretiens professionnels ou personnels, des changements de vie, des peurs, trouble de la confiance, des phobies, des paniques, des insomnies, des tics…)
Comme des traumatismes, (accident, viol, victimologie…)
Comme des réactions corporelles inconfortables (énurésie, asthme, prurit, urticaire, eczéma, troubles de la sexualité, troubles digestifs, algodystrophies…)

Qu’est ce que l’hypnose ?

C’est mettre en disponibilité une partie de soi qui connaît tout de nous depuis le début de notre vie…

Que fait le thérapeute ?

Le thérapeute après avoir cerné la problématique, va accompagner le client, avec son accord, à se rendre plus disponible pour que le travail de changement puisse se faire au mieux. Pour cela il va l’amener à un état de détente plus ou moins profond.

Comment ça se passe pour le client ?

Dans une totale conscience et maîtrise de la situation le sujet se laisse ainsi guider en toute sécurité vers les changements choisis par lui-même.

L’hypnose existe depuis bien longtemps :

En 1529, Paracelse, un médecin chimiste s’en sert déjà. L’Abbé Faria en 1819 développe ces techniques curatives et il évoque un demi-sommeil sans amnésie qu’il qualifie de sommeil lucide. La reconnaissance officielle vient en 1831, quand les académies des sciences et de Médecine demandent au Pr Hutson, médecin chef à l’hôtel-Dieu, d’examiner ces techniques pour les intégrer dans les connaissances médicales « et d’en réserver l’usage aux seuls médecins ». Et les chercheurs, médecins, chirurgiens, psychologue vont s’enchaîner dans leur travail de perfectionnement des méthodes de l’hypnose, et domaines d’applications comme en 1841, James Braid un chirurgien Anglais, Jean-Martin Charcot, médecin à la Salpétrière à Paris, Sigmund Freud, Berneim en 1884 médecin de l’école de Nancy, en 1912 Schultz, professeur de neuropsychiatrie en Allemagne, Léon Chertok en France et enfin Milton Erickson aux USA qui va séduire jusqu’aux cliniciens. Ainsi le Professeur Jean Lassner qui a fondé l’anesthésiologie s’en inspire… Aujourd’hui certains pays comme le canada, les EU, la Belgique, la France opèrent sous l’anesthésie de l’hypnose et soignent un très grand nombre de pathologie.
Ce sont des techniques de communication qui permettent à la personne concernée de comprendre une situation inconfortable voir conflictuelle, dans son propre mode de fonctionnement.